DES PROJETS PRIORITAIRES À MOYEN ET À LONG TERME

Ils sont relatifs aux secteurs de la sécurité et de la défense, de l’assainissement de l’eau, et de la santé. Les infrastructures routières et aéroportuaires, les logements sociaux y figurent en bonne place tout comme le développement urbain et le secteur de l’énergie. Au total, 32 projets figurent sur cette liste et attendent des financements à négocier avec la partie chinoise.
En clair, les projets prioritaires de développement du Cameroun à l’horizon 2035 sont déjà minutieusement élaborés et attendent l’engagement financier de la Chine, pour ceux qui seront validés, de commun accord entre les deux États. Il y a donc lieu de se féliciter de l’état de cette coopération qui en 48 ans, a fait de grands bons en avant. Le Cameroun tire et tirera encore profit de cette coopération dynamique si et seulement si les échanges qui en découlent se déroulent dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *